Pas de commentaires

Le Foodpairing© pour mariage de saveurs et plus si affinités

C’est une méthode scientifique qui aide à identifier les aliments et boissons qui se marient bien ensemble, des couples merveilleux et insoupçonnés.
Si vous aimez mélanger les saveurs et faire de curieuses associations, pour réaliser une cuisine surprenante, osée et originale. Le Food Pairing est là pour vous. Beaucoup de cuisiniers utilisent cette méthode, de plus en plus, pour la création de nouvelles recettes. La logique du concept repose sur l’idée que deux aliments s’accordent bien, s’ils partagent des composés odorants semblables. Ce concept est simple, sachant que notre odorat compte à 80% dans notre expérience du goût, on comprend vite que l’odeur ou l’arôme d’un aliment soit essentiel.

Alors on fait quoi ?

Il faut donc identifier le parfum dominant d’un aliment grâce à une chromatographie en phase gazeuse. Si cela vous semble compliqué, il s’agit simplement de comparer les données de cet aliment avec nos seuils olfactifs (la concentration à laquelle il est possible que l’on perçoive l’odeur).
On peut ainsi justifier des mélanges les plus audacieux, grâce à la science.
Si vous prenez l’exemple du café, il compte 700 composés odorants, qui ne sont définis que par quelques-uns d’entre eux. Les autres ne sont pas perceptibles à la sensation humaine (Pas assez présents)
C’est sur ce principe que l’on peut établir les différentes combinaisons possibles pour cet « appariement d’ingrédients »

De grands cuisiniers l’utilisent, apparemment avec bonheur

Heston Blumenthal, un cuisinier anglais (restaurant the Fat Duck), en se basant sur le Food Pairing , a associé le caviar et le chocolat blanc. Le chef belge d’origine indonésienne, Sang-Hoon Degeimbre, a lui utilisé les services d’un bio-ingénieur pour explorer ce phénomène. De leur collaboration apparait la plate-forme foodpairing.com. Elle répertorie près de mille ingrédients et leurs combinaisons. Vous entrez un aliment, vous cliquez et vous accéderez à toutes les possibilités d’association : huître et thé vert, fraise et parmesan, les résultats sont parfois étonnants. La cuisine moléculaire avait surpris beaucoup, maintenant le Food Pairing confirme, s’il l’on en avait besoin, que la science et la cuisine sont un couple d’avenir ! Sur leur plateforme, on trouve aussi un blog, en anglais qui donne des recettes, à la sauce Food Pairing ©
On peut l’utiliser, sans être un pro de la cuisine ?
Pour utiliser cette plateforme, il faut obligatoirement s’inscrire, Il y a quatre formules pour le faire :
Une nommée, gratuite, pour toutes les créatives culinaires, qui propose 50 ingrédients, et 50 boissons, et deux Outils, meilleurs matchs et filtre de saisonnalité.
Une nommée LITE, pour le chef en formation qui propose 250 ingrédients et 100 boissons et aussi les deux Outils, meilleurs matchs et filtre de saisonnalité. Facturée € 1,50 /mois (€ 1,82 TVA incl.) avec une facturation annuelle
Une nommée PRO, pour le chef professionnel, Barman et mixologie* (*Art du mélange des boissons pour réaliser des cocktails) responsables de restauration, pâtissiers et chocolatiers, sommeliers et baristas. Elle propose 1000+ ingrédients et 250+ boissons et cinq outils, meilleurs matchs, filtre de saisonnalité, ingrédients locaux & chef, ingrédients de Mixology, filtre aromatique. Facturé € 7,50 /mois, (€ 9,08 TVA incl.) avec une facturation annuelle.
Et enfin une nommée EXPERT, pour le chef expert qui propose 1500+ ingrédients et six Outils meilleurs matchs, filtre de saisonnalité, ingrédients locaux & chef, ingrédients de Mixology, filtre aromatique, Info aromatique des produits. Facturé € 36,50 /mois (€ 44,17 TVA incl.) avec une facturation annuelle

food-pairing-mariage-étrange

food-pairing-mariage-étrange

foodpairing: Le site   foodpairing: Le blog

Livre sur Amazon:

Le repertoire des saveurs

Foodpairing: Harmonie und Kontrast

Laisser une réponse

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>